Lointains

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juillet 20 2016

NGC 6888: le croissant!

la première fournée étant partie "comme des petits pains", j'en ai refait cuire
toujours que du halpha en bin 1, en gros 6h





avec la couleur de "benjamindenantes"

jeudi, juillet 14 2016

Messier 16

deux images en une seule lune? mon record en 2016
encore que celle-ci soit simplement une ébauche
je suis parti pour une série de luminances courtes (50*1 mn) en bin 1 mais j'aurais dû taper directement en ha
j'ai quand même eu le temps avant les nuages d'ajouter 12*2 mn en bin 2 pour le ha

m16_13_07_2016.jpg

les darks et flats sont à refaire avant de poursuivre
à suivre .....

vendredi, juillet 8 2016

près de Laulan

un petit coin pas loin de chez moi
le halo bordelais est faible, à peine plus haut que celui de Budos
le reste de l'horizon est parfait
après avoir roulé deux bons km sur une piste forestière, on se retrouve nulle part :)

vl3_7couleurs.jpg

vl3_7_4_1400.jpg

bon...on voit tout de suite où se trouve Bordeaux

Abell 2199

un gros paquet de galaxies dans cet Abell 2199
22*3 mn en bin 1 avec l'Atik 383 (celle qui a un capteur dépassé) sur T200/1000

abell2199ngc6166_tri.jpg

cet amas est dominé (visuellement) par NGC 6166

abell2199ngc6166_tri_Annotated.jpg

à 200/100 les éléments qui composent 6166 sont bien séparés

mardi, avril 12 2016

Mon beau miroir....le retour!!

parce que, si l'an passé je l'avais arrêté à cause des fortes chaleurs qui faisaient s'écrouler la poix sur l'outil, il fallait que je m'y remette avant que la chaleur ne revienne
je me suis attelé hier à la fabrication du couteau de Foucault
à l'aide du Texereau et de multiples PDF trouvés sur le net, je l'ai fait à "ma façon"; j'espère ne m'être pas trop fourvoyé
deux plaques d'aglo de récupération 30/20

2plaques.jpg

reliées entre-elles par une charnière

charniere.jpg

sans oublier de laisser entre-elles 15 mm pour avoir tout loisir de rattraper éventuellement le niveau

on peut à l'aide de la tige filetée (gauche/bas) jouer sur le niveau

vue_cote.jpg

on voit aussi que le mat est fixé sur un chariot qui lui permet de coulisser sur 5 cm (je ne sais pas si c'est suffisant, rien trouvé à e sujet)
la translation est commandée par un vernier gradué au centième; la tige étant du 6/100, une graduation devrait faire 1/100 de mm

5.jpg

la fente a été réalisée avec des lames de cutter sa largeur est celle de leur épaisseur, n'ayant pas de pied à coulisse, je l'estime à +-0.4 mm

fente.jpg

la lampe halogène (20 W en 12 V) du bureau a été recyclée

7.jpg

6.jpg

le résultat me plaît bien

avant_dessus.jpg

à savoir si ça fonctionne :o

samedi, janvier 16 2016

Exo

Une petite aventure "hors des sentiers battus"


que pourrait faire un astronome amateur pour un astrophysicien? on ne joue pas dans la même cour! face aux télescopes d'observatoires, l'amateur avec son petit jouet parait ridicule



mais...
il y a quelques jours, sous la houlette d'un pro, un petit groupe s'est formé

tout a commencé début janvier par un mail:

Bonjour à tous, Nous avons détecté une nouvelle planète parmi les étoiles observées par la mission K2. C'est un jupiter chaud très facile à observer depuis le sol (profondeur XXmmag) et autour d'une étoile brillante (V=XX). De plus, elle est parfaitement visible en ce moment (proche des pléiades) depuis l'hémisphère Nord. L'échantillonnage des données K2 est toujours aussi mauvais (1 point toutes les 30 min) et ce transit n'est pas très bien couvert par les données K2. De plus, nous allons observer le transit en spectroscopie avec SOPHIE et nous avons besoin d'éphémérides précises sur les époques du transit. Je suis donc à la recherche de photométristes pour observer un transit de cette planète avec une bonne précision. Le prochain transit observable en Europe aura lieu la nuit du XX janvier. Il est nécessaire d'observer toute la nuit jusqu'à 1hUT environ. Les analyses qui en suivront devront par contre aller très vite car la compétition est très forte. J'aimerai pouvoir faire les analyses de toutes les données dès le XX janvier. Tous les observateurs qui m'enverront des données dans la journée du XX seront dans le papier de découverte. Si vous êtes intéressés et disponibles, merci de me contacter avant le XX janvier par email à l'adresse emailxxxxxxxxx@xxxxx.xx/email Toutes les informations sur cette cible vous seront alors communiqués. Amitiés et bonne année à tous, Alexandre

Il faut dire que l'initiateur, maintenant astrophysicien, est bien connu depuis longtemps par les amateurs
la mission: faire des poses identiques durant plusieurs heures en surveillant le seeing, la mise au point, l'absence de saturation, etc
ensuite, traiter toutes ces images brutes avec un logiciel qui reconstitue sur une courbe la variation de luminosité que provoque la planète en passant devant son étoile
J'ai déjà tenté ce genre de manip avec un succès....mitigé: une seule cuvette complète pour une demi-douzaine de tentatives
il faut que tout s'y prête, surtout la météo! mes précédents essais ayant été gâchés par des passages nuageux

Trois jours plus tard, arrivait la confirmation avec les coordonnées de l'étoile et tous les détails
nous allions être une cinquantaine dans différents pays à traquer l’événement! Des pro et des amateurs
il restait une semaine pour les préparatifs: repérer le champ, faire des essais de durée pour obtenir un bon signal tout en évitant la saturation, calculer si le retournement au méridien (parfois source de soucis) pouvait être évité, etc.
une semaine c'est court, surtout quand tout les sites météo ne prévoient que des passages nuageux pour la quinzaine à venir
les jours filaient aussi vite que les nuages. Je commençais à désespérer lorsqu'un soir le ciel consentit enfin à se dégager une petite heure
j'en profitai pour repérer le champ et déterminai que la durée optimum de pose serait de deux minutes en bin 1 et sans filtre; l'utilisation du filtre rouge aurait multiplié par deux la durée des poses
le passage de l'étoile au méridien devait avoir lieu vers le milieu du transit mais, la cible étant proche du zénith le bas du télescope avait des chances de ne pas toucher le pilier....dans le cas contraire je ferai le retournement à la sauvage :D

enfin, le jour arriva, le ciel était toujours aussi gris mais le début de soirée "devait" être clair, combien durerait la trouée? le site météo le plus optimiste prévoyait deux heures...je verrai bien
le début du transit était prévu entre 19 et 20h, pas vraiment précis
à 18h, alors que la nuit tombait sous une épaisse couche de nuages, j'ouvrai mon petit observatoire et mis en route; dans le ciel,brillait un seul point faiblement lumineux, Capella sans doute
une demi-heure plus tard, une dizaine d'autres étoiles brillaient faiblement; Calibrée sur Capella la monture était maintenant proche de sa cible; le logiciel d' auto-guidage avait déterminé ses vecteurs sur les rares étoiles du champ; fallait vraiment être optimiste pour espérer faire une photométrie dans ces conditions! j'avais le temps de manger un morceau, qui sait?
à 19h...magie...le Taureau se dévoila...c'est là que se cachait notre cible, non loin des Pléiades!!
le champ cadré plus précisément, je commençai les captures, il restait "théoriquement" une heure avant le début du transit, mais nous étions averti que l'incertitude était grande
on ne le saurait que plus tard, lors des premiers dépouillements
assis bien au chaud dans mon bureau, je contrôlais le télescope à distance
sur le net, ça s'animait de minutes en minutes; beaucoup de messages confirmaient les mauvaises conditions météo

Très couvert pour l'instant dans le Nord. Certains sites météo m'annoncent des éclaircies à venir, d'autres non. Dans le doute, je prépare tout comme s'il allait faire beau. On verra bien.

---

Ici dans la Manche, le ciel est plutôt clair avec quelques passage nuageux. Quasiment pas de vent. Pour augmenter les chances d'observation, j'ai aussi un ami qui tente l'observation à Rouen, La nuit s'annonce pas idéale mais exploitable ici.

---

Tout est prêt, mais les nuages annoncés viennent d'arriver, portés par un leger vent de Nord

---

En région lyonnaise, c'est la fin du monde !!!
Vent annoncé vers 40-50 km/h et surtout le ciel est couvert avec de la neige ❄ annoncée presque toute la nuit.....
Bonnes observations à tous. J'enrage !

---

ici en Savoie, les nuages sont revenus avec de la neige prévue pour cette nuit. Dommage. ---
Les observations ont bien débutées à l'OHP avec un ciel dégagé et un seeing correct.


Pour ma part, ça roulait, mis à part l'horizon ouest, le ciel était dégagé; très peu de turbulence, les brutes étaient de bonne qualité et malgré le petit diamètre les deux étoiles de la cible étaient presque séparées
crop_exo_035_3.jpg

que c'est long le transit d'une exoplanète quand le ciel est menaçant...après chaque brute on souffle..."jusque là ça va" :o
n'ayant pas de caméra pour surveiller la qualité du ciel, je faisais de nombreuses excursions à l'extérieur, les horizons n'étaient pas beaux à voir mais le zénith tenait bon*!
au fil des messages, entre la pluie, les nuages, le vent, la neige, beaucoup d'observateurs abandonnaient

Condition changeante à Castres sous les passages nuageux ... observations en cours T300 a 60s, turbulence forte.

---

Bonsoir à tous du Portugal 18h43UT Je commençais les captures. Le ciel est sans nuages pour l'instant, le vent est faible (0-8 km) Bonne chance à tous

---

à Saint Jeannet (alpes maritimes ) , stop et fin , le vent est très fort par rafales , le toit de l'observatoire bat des ailes , et bizarrement les nuages qui sont situés sur la cible ne se déplacent pas.;bonne chances aux autres.


au bout de trois heures, le ciel tenait toujours, l'arrière du tube était encore à 10 cm du pilier, il fallait tenir encore une heure trente...
les premières courbes tombaient: le transit avait commencé 3/4 d'heure plus tôt que prévu...c’était bon, je les avais! de plus, cela voulait dire qu'il cesserait plus tôt, peut-être avant que le pilier....:refl:
23h36...normalement le transit était fini, il devait rester 5 millimètres de marge!! je stoppai tout, mis la monture en parking et fermai le toit
il ne me restait plus qu'a faire les sempiternels darks flats et offsets indispensables au traitement
mais ça, je pouvais le faire au chaud, de toutes façons le ciel était maintenant totalement bouché
pour une fois Murphy n'était pas de la partie! du moins pour moi

Bravo à ceux qui ont pu faire la manip ! Ici (Bretagne) c'était nuages + pluie avec de très courtes éclaircies. Donc abandon ... Dommage cela sera pour une prochaine fois.

---
Ci-joint le résultat des mesures faites à l'observatoire de St Saturnin les Avignon. Dommage qu'un passage nuageux nous ait privé d'une partie du transit./I/INDENT


Par rapport à ce que j'ai déjà vu, nos résultats ne sont pas les plus précis, mais nous auront participé, Sinon, la manip a été très intéressante, à préparer et à réaliser. De même suivre les péripéties de tous les autres observateurs a été motivant.


beaucoup de courbes arrivaient néanmoins: une bonne vingtaine d'exploitables
le chef était content!

Bonjour à tous, Oui, c'est vraiment excellent ! L'analyse des premiers transits que j'ai reçu m'ont déjà permis d'avancer énormément dans l'analyse du système - enfin, après avoir passé une phase ou je ne comprenais plus rien du tout à ce système ! Grâce à ces transits, j'ai pu rafinner les éphémérides K2 qui était clairement dans les choux et surtout, j'ai pu retrouver ce transit dans les données Super-WASP dont le premier transit date de Juillet 2004 ! En fait, on a déjà plus de 10 ans de données sur cette cible. Le Rossiter observé avec SOPHIE ne ressemble pas trop à celui mesuré par HARPS-N. Toutefois, j'ai pas encore regarder ça à la lumière des nouvelles éphémérides ! Pour les données, j'ai besoin de la photométrie extraite, avec date julienne, flux normalisé (ou magnitude), et erreur. Idéalement, je voudrais que la date soit un BJD mais si vous avez des JD UTC (le JD de votre ordinateur) et que vous m'indiquez les coordonnées GPS de votre observatoire, je me débrouille pour faire la conversion. Dans le doute, le fichier de sorti de Miniwin me convient très bien. N'oubliez pas de m'indiquez les informations dont j'ai besoin listées dans le pdf d'instruction que je vous ai envoyé. Amitiés, Alex

l'excitation retombée, malgré l'heure tardive, je commençai le traitement
mais la fatigue ou le besoin de décompresser n'apportait pas la concentration nécessaire*: j'oubliai un paramètre dans Muniwin et je me battis en vain jusqu'à 2h...pas moyen d'avoir une courbe valable! il était temps d'aller au lit

au matin pas mal de courbes chez les autres participants, j'avais la rage! j'étais sûr que mes 111 brutes étaient bonnes, pour une fois que j'avais pu suivre un transit sans coupures, il fallait que j'en tire quelque chose*!!
je me replongeai avec acharnement dans les tutoriels et trouvai enfin le paramètre manquant! comme d'habitude avec ce genre de logiciel: c'était un petit truc tout bête
la jolie cuvette était bien là!

light_masquee.jpg

Un grand merci Alex pour cette belle aventure ! :)


NB:
cette manip est à la portée de presque tous les setups d'amateurs
une exoplanète de 0.02 magnitude peut être imagée par une QHY5L2 sur un 150/750 et sans doute encore plus petit
ce que j'ai voulu montrer, ce n'est pas mon résultat, c'est l'ambiance! :)

vendredi, janvier 1 2016

NGC 1981 poursuivant NGC 1977

bon, on s'est un peu loupé hier soir avec les copains, faut dire que le temps à tendance à rétrécir le premier cercle...l’expansion de l'univers: foutaises!!
du coup, après quelques libations, mon épouse ayant décidé de réveillonner avec Patrick Sébastien (tant pis pour lui ), je me suis réfugié dans ma cabane du fond du jardin
le temps, malgré Météoblue, était clément, seule une légère brume masquait un peu les étoiles
j'ai tourné le capteur de l'Atik383 dans le PO de mon fabuleux T200/1000 à fin d'avoir dans le champ Running Man et l'amas ouvert d'à côté
50*2 mn plus tard



le ciel restant potable, j'ai fait 10*2 mn en bin2 pour le bleu et pareil pour le rouge, les nuages ne m'ont pas laissé le temps de faire le vert
j'ai alors expérimenté le vert synthétique dont parlait Christian Buil, et...



ça le fait non?
merci d'être passé malgré la gueule de bois :)

jeudi, décembre 31 2015

désert

En octobre, nous devions partir observer une semaine vers Ciudad Réal, au dernier moment, une grosse dépréssion envahissant le bas de l'Europe, nous renvoya dans....le Morvan!!
Ce n'était que partie remise mais il fallu attendre la lune de décembre
Les adresses collectées précédemment nous serviraient en cas de plan B
La première étape serait Tabernas, tout en bas de l'Andalousie
Jean-Christophe se chargea de nous trouver un B&B
nous logerions chez Magi y Roberto
Samedi
"Ola....qué....vous....parlez français?...douyou spic inglich?"
heureusement que Jean-Louis parlait anglais et Jean-Christophe espagnol!
faut dire que nous étions paumés, complètement paumés :(
depuis quatre heures du matin, il s'était écoulé 1200 km d'interminables bitumes entre la Gironde et l'Andalousie
le désert de Tabernas, "c'est facile, vous tournez après Tabernas et..."....ça oui, on a tourné! longtemps!! le gîte loué par internet était là, tout près, le GPS nous disait qu'on y était.... introuvable!
faut dire que pour un Bordelais inculte comme moi, un désert ce sont des dunes de sable avec quelques dromadaires et dattiers, pas ça!
un décors de western avec ses canyons traversé par un invraisemblable dédale de pistes défoncées, avec de-ci-de-là une habitation

esp2.jpg

un matin dans la brume

esp1.jpg

heureusement qu'on avait le téléphone de Magi et Roberto sinon on aurait couché dehors!
ils sont venu nous chercher à la station service de Tabernas et nous ont ramené au gîte
le gîte...étonnant...quelques cubes accrochés à la paroi...c'est tout petit!! où on va dormir?!!et bien la partie construite, ce n'est que l’entrée! la roche a été creusée et lorsqu'on a parcouru, courbé en deux, un couloir-grotte d'au moins six mètres, on accède à la caverne...heu pardon...la chambre!

esp3.jpg

génial comme impression! un psychanalyste pourrait nous en faire une tartine: on s'y sent bien mais bien :) je suppose que sans chauffer, il y fait toujours une vingtaine de degrés l'hiver et l'été, alors que dehors la température monte souvent à 40°, il doit faire bon s'y rafraîchir
bien que situé près de Tabernas, 5..6 km, l'endroit est préservé de la pollution lumineuse par les multiples reliefs
malgré la fatigue, nous avons installé les télescopes devant le gîte
je ne me souviens plus des objets observés, mais, épuisés, nous avons dû nous coucher tôt; le but étant d'observer à l'aube C2013 US10 la comète Catalina!
dimanche
mais, au matin....

esp5.jpg

brouillard! je me souviens maintenant qu'il était tombé en cours de nuit, nous obligeant à l'abandon
il fut décidé de monter plus haut le soir même, au fameux Calar Alto visible depuis le gîte

esp4.jpg

Au travers d'une route sinueuse et pentue comme nos hautes montagnes, nous passâmes de 500 à 2200 m d'altitude
toujours la même quête: être au dessus des nuages pour gagner en transparence

esp6.jpg

on y est pas tout à fait mais presque! la nuit ne viendra que dans deux heures et d'ici-là...toujours à jouer l'optimisme ces astronomes!!be.gif

esp7.jpg

on a peine à réaliser que le géant d'acier, à côté de l'ami JC mesure plus de 40 m de haut! un immeuble de plus de 10 étages!
tout ça pour un seul télescope....3.5 m ø, entre 12 et 35 m de focale suivant les formules optiques! d'autres détails

esp8.jpg

auprès des coupoles,avec à ses pieds la mer de nuage, et au dessus un océan d'étoiles, on se sent...on se sent...branché, raccordé, en un mot: on se sent !! :)

esp10.jpg

l'horizon etait un peu crasseux mais le reste, comment dire?...somptueux!
l'avantage d'être plusieurs c'est que l'on peut profiter des idées des autres, je ne m'en prive pas
Jean-Louis nous signale une autre comète dans Andromède: C/2013 x1 Panstarss
je la repère facilement mais...ce n'est qu'un petit grisoullis banal, magnitude >11, 13 d'après MobileObservatory mais je doute
de temps à autre un bruit étrange romps le silence, une coupole vient de tourner ou de s'ouvrir
ici, on peut imaginer que seules les machines décident où pointer leurs yeux de silicium mais, de fait, à part quelques techniciens, leurs entrailles de métal sont vides, elles peuvent être commandées par les scientifiques de n'importe où sur Terre

esp9.jpg

dommage pour la mise au point un peu "dans les choux"! Orion debout avec le Grand Chien perché sur la coupole, ça a de la gueule cool.gif
pour l'observation, à cette latitude, dans le sud, tout est plus haut; Le Sculpteur montre ses joyaux, une NGC 253 particulièrement riche en zones d'absorption; un "Cassiopée d'étoiles" la traverse
la "cramoisie de Hind" est fortement cuivrée, la plus belle carbonée de cet hémisphère sans doute
la découverte du jour: la double nébuleuse de Persée! je fais fort là! voilà que je me prend pour le Nicolas Outers du dobson!
un long moment à essayer de voir les galaxies de Perseus A, une sûr, peut-être deux....ou trois
l'idée est lancée par JC, trouver je ne sais plus quelle galaxie en haut de Persée; je fouille consciencieusement le coin et tombe sur une double nébuleuse! c'est quoi?? il n'y a pas ça dans Persée!
j'appelle les copains, et lorsque Jean-Louis me dit "bah, c'est M76" je sens que jusqu'à la fin du voyage je vais me faire tailler :( ça ne ratera pas
pour ma défense, je l'ai rarement vue autant "bilobée", les deux extensions en forme d'épaisses virgules sont superbes

lundi
une bonne matinée de sommeil plus tard...suivie d'une longue sieste l'après-midi! au soleil sur la chaise longue...le rythme est pris...nous retournons au Calar Alto
le vent est plus fort que la veille, aussi, nous choisissons un coin en contrebas

esp12.jpg

des objets observés, je retiendrai parmi les plus marquants, une très lumineuse NGC 891 ainsi que deux nouveautés dans Orion
quand je parle de nouveautés, je...parle pour moi :)
deux nébuleuses planétaires, NGC 2022 et l'autre...l'autre, je ne m'en rappelle plus!

en fait, elle n'est pas dans Orion, mais dans le Lièvre: IC418
celle-là, il faut la grossir pour la repérer! je vois rapidement sa centrale mais le fort grossissement ne révèle rien de plus
dans les Poissons, je suis retourné voir à quoi ressemblait le groupe autour de ngc 383 où Emmanuel C et moi venions de trouver la supernova SN 2015ar
: une alignée de petites taches sans trop grossir (110*)
ngc 374, non loin, est ronde, petite, impossible d'y discerner le moindre détail
M74, c'est tout autre chose! elle mérite son classement dans le catalogue Messier! on perçois du mouvement dans ses gris
La Baleine: NGC 246, que je trouve bien tranchée à l'UHC; Jean-Louis m'y invite, je sais que son filtre est plus sélectif mais j'ai beau écarquiller les yeux, je ne vois strictement rien!
sur le coup, j'attribue cela à sa meilleure vue, ce n'est que bien plus tard que je comprendrai: je viens de me heurter au relief d’œil! j'observe toujours avec les lunettes, mes oculaires, aux longs reliefs d’œil me le permettent, pas le sien (Maxvision EX)
mardi
dès potron-minet nous profitons d'un ciel douteux pour enfin voir la comète C/2013 US10 Catalina
JC dans ses œuvres!

esp11.jpg

en longue pose, le mince quartier se transforme en pleine Lune, tandis que Vénus brille de tous ses feux; Catalina, minuscule dans l'objo de 18 se révèle bien grosse et allongée à l'oculaire de mon 400
gros dodo! pour remercier nos hôtes qui se mettent en quatre pour nous faire plaisir, on les invite....chez eux! maître grilladin officie:

esp14.jpg

mercredi
il faut se rendre à l'évidence, la consultation des sites météo confirme nos craintes: le mauvais temps remonte d'Afrique,
La seule région qui semble épargnée au moins pour un ou deux jours, se trouve sur la route du retour, justement autour de Ciudad Real, la roue de secours prévue de longue date
Du coup, Avant de partir pour l'Espagne, nous avons relevé les coordonnées de tous les campings du coin; les premiers appels sont alarmants: tout est fermé! et puis, enfin, nous trouvons un chalet à Horcajo de los Montes
il ne reste plus qu'à tout préparer pour le lendemain
Depuis l'arrivée du numérique, je me demande souvent: "pourquoi prendre toutes ces photos qui ne seront jamais imprimées et qui resteront au fond d'un disque dur parmi les milliers d'autres?"
En m'essayant comme ici au difficile exercice du récit, il me vient une réponse évidente: ces images compensent mon manque de mémoire chronique et me permettent de retricoter le passé
ainsi, en regardant la date d'une photo, je me souviens que mercredi soir...il ne faisait pas beau!
l'idée: aller manger dans un petit port sur la côte; le seul soucis, c'est qu'hors saison, c'est comme partout, tout et fermé, Magi nous en avait indiqué un à Cabo de Gata
on est descendu vers Alméria, et on a pris les petites routes en bordure de mer: Retamar, Cabo de Gata, c'est dans ce dernier village que l'on aurait dû trouver LE restau de Magi, impossible
on a traîné deux bonnes heures en vain, pas moyen de trouver le tit' resto où l'on aurait pu déguster de bons poissons grillés; la seule chose que l'on ne regrettait pas c'et que le ciel était plombé, conforme aux prévisions
finalement, on s'est rabattu sur Almeria; les villes me gavent, c'est difficile de s'y garer, je me pomme vite...plein de bonnes raisons pour ne pas y aller...et puis finalement, tout s'est bien passé, on s'est garé facilement, on a flâné à pied trouvant rapidement le quartier à tapas

esp20.jpg

Jeudi
nous quittons Magi et Roberto et leur extraordinaire nid et partons vers le "plan B"
le camping est quasi désert, le bungalow est confortable, le gérant accueillant, tout va bien
le soir est déjà là, nous sommes fatigués par la route et les nuits précédentes; le gérant nous ayant gentiment éteint l'éclairage, nous montons les télescopes à côté du bungalow
aucun souvenir, j'ai dû me coucher tôt, de mémoire je n'ai même pas sorti le télescope! relâche
vendredi
un petit tour à pied au village voisin, très joli, avec une curieuse église au clocher surmonté d'un énorme nid (cigogne?)

esp18.jpg

et la bière préférée de JC

esp19.jpg

pour l'heure, le ciel n'est pas terrible mais nous partons en reconnaissance sur les hauteurs avoisinantes
beaucoup de vent en haut et pas beaucoup d'emplacements possibles, il faudra se contenter de rester au bord du chemin
il ne passe pas beaucoup de voitures le jour, cela doit être désert la nuit....pas sûr!
nous installons les télescopes à côté du camion, sauf JC qui se met en contrebas, face au panneau signalant la....propriété privée! y vont pas venir vérifier

esp12.jpg

mais cela ne tarde pas, à peine la nuit tombée un gros 4/4 déboule: "está prohibido entrar a la propiedad privada", on a beau pas comprendre l'espagnol, le message du vigile est clair, JC doit changer de place; il négocie âprement quelques minutes dans un idiome approximatif et obtient de rester...du moins le croit-il
le ciel s'est bien dégagé et nous sommes en pleine observation quand un autre 4/4 arrive pleins phares "está prohibido! està propiedad privada!!" merde ce n'est pas le même, lui, apparemment c'est le chef de l'autre et il ne veut rien savoir, JC doit changer de place
heureusement le télescope ultra léger de JC est facile à déplacer; une fois tout rentré dans l'ordre, le vigile tape l'incruste, s'il croit qu'on va l'inviter à regarder dans nos télescopes il se met le doigt dans l’œil !!
maintenant nous sommes au bord de la route, dans le domaine public, il ne peut plus rien dire et finit par se barrer
quelques minutes plus tard, nos yeux se sont remis en vision nocturne et la nuit est prometteuse

esp13.jpg

il est à noter que j'inaugure à l'occasion de cette virée l'Atlas des Constellations de Jean-Louis Candés
c'est vraiment un outil très pratique, les constellations défilent par ordre alphabétique sur la page de gauche et sur la droite sont disposés les champs des principaux objets avec leurs données; tout ça sur un support plastifié insensible à l'humidité
mon PSA étant dans un piteux état, il est probable que c'est celui-là qui le remplacera
je repointe C/2013 x1, elle a beaucoup bougé et se rapproche de Pégase
Jean-Louis ayant jeté son dévolu sur les petites galaxies, NGC 1073 et 1055, sous la tête de la Baleine, je décide de suivre son inspiration
ces deux taches vues, je me balade et tombe sur une petite galaxie à côté d'une étoile, M77
dans l'ES 24 à 82° (83*), malgré le 400/2000, c'ést une petite tache ne présentant pas plus d’intérêt que les deux précédentes je ne saurais dire pourquoi, sans doute pour aller voir autre chose, je remplaçe le hublot par l'ES 14 (143*) et là, surprise, se révéle "autre chose", une vision bien plus intéressante! persuadé que la lumière va s'écrouler, je passe sans conviction à l'ES 8.8 (230* !) non seulement le champ n'ést pas tout noir, mais la galaxie est magnifique
alors, il me reste l'ES 5.5 à 100° (365* ), il faut être fou
et la folie paye, croyez le ou pas, la partie vue à ce grossissement de barge dépasse largement l'étoile en avant plan
bien plus tard, le ciel devient changeant, de toutes façons la météo était plus que pessimiste, il fallait rentrer le lendemain
nous rangeons pour la dernière fois les télescopes dans le camion et descendons dormir au camping
samedi
grâce à cette étape, le retour sera plus court que l'aller mais c'est après un long jour passé sur la route que nous rejoignons la maison;
le fumet d'un bon repas préparé par Danielle nous y attend...

mardi, décembre 15 2015

heu...bonjour, c'est Laetitia!

au retour d'Espagne, j'ai fait le tri des souvenirs
très vite, une évidence s'imposa: parmi tous les objets observés celui qui m'avait fait la plus grande impression était cette ridicule M77
les nuages envahissant l'Andalousie nous avions quitté les géants du Calar Alto (44 m de haut! voyez comme JCB est pécaigne à côté )



et mis le cap sur le plan B, la région de Ciudad Real
Jean-Louis, Jean-Christophe et votre serviteur étions en poste dés la nuit tombée (image JC)



Jean-Louis avait jeté son dévolu sur les petites galaxies (NGC 1073 et 1055) sous la tête de la Baleine, je décidai de suivre son inspiration
ces deux taches vues, je me baladai et tombai sur une petite galaxie à côté d'une étoile
dans l'ES 24 à 82° (83*), malgré le 400/2000, c'était une petite tache ne présentant pas plus d’intérêt que les deux précédentes
je ne saurais dire pourquoi, sans doute pour aller voir autre chose, je remplaçai le hublot par l'ES 14 (143*) et là, surprise, se révélait "autre chose", une vision bien plus intéressante!
persuadé que la lumière allait s'écrouler, je passai à l'ES 8.8 (230* !)
non seulement le champ n'était pas tout noir, mais la galaxie était magnifique
alors, il me restait l'ES 5.5 à 100° (365* ), il fallait être fou
et la folie paya, croyez le ou pas, la partie vue à ce grossissement de barge dépassait largement l'étoile en avant plan
voilà, voilà pourquoi, le premier objet que j'ai imagé au retour était ce Messier 77 (ARP 37)
Atik 383 sur T200/1000, 60*2 mn



Laetitia, c'est le petit caillou (ø 150 km), à l'ouest, il appartient à la Ceinture Principale
NGC 1055, au dessus, mériterait une plus grande focale car elle est très belle
merci d'être passés

dimanche, novembre 22 2015

la suite de SN 2015ar

hier soir, toujours sans filtre, j'ai fait 10*1 mn en bin 2 (impossible de faire mieux avec des rafales de vent et des gros nuages)
un crop à 200/100



mesure avec TeleAuto en prenant les mag comparatives hautes du champ en prenant les moyennes on doit être entre 15 et 15.5

c'était le CotonTigeObservatory, à vous les studios::

je_montre_sn.jpg

jeudi, novembre 19 2015

SN 2015ar

au petit matin, la confirmation



elle brille de plus en plus

lundi, novembre 16 2015

PSN-J01072038_3223598

quelques petites images entre les nappes de brouillard hier soir
la saute en magnitude est évidente
La magnitude (estimée par Teleauto) est entre 14 et 15



la probabilité d'une SN grandit :)

samedi, novembre 14 2015

Possible super novæ dans NGC 383

une nouvelle bien dérisoire à côté de ce qui s'est passé à Paris
hier soir Emmanuel Conseil, me signalait qu'il avait peut-être repéré une SN sur mon image de ARP 331 et me demandais de vérifier sur les brutes



j'avais deux séries de brutes, le 10/11 et le 11/11, après examen il s'avérait qu'il y avait bien quelque chose de très ténu sur toutes celles du 11/11
faisant partie du réseau des chercheurs de SN, Emmanuel donnait l'alerte à différents observatoires et faisait un signalement à l'IAU
http://www.cbat.eps.harvard.edu/unconf/followups/J01072038+3223598.html
plus tard, francois Kugel, Observatoire de Dauban, confirmait



il semblerait qu'en deux jours l'objet ait gagné plus de deux magnitudes
à suivre...
son petit nom: PSN J01072038+3223598 yahoo-supercontent.gif

jeudi, novembre 12 2015

Atik 383 * NGC383 =.............ARP 331

Atik 383 * NGC383 =.............ARP 331 affraid.gif décidément les maths sont définitivement une énigme pour moi ohmy.gif
hier soir, la brume n'est tombée que vers 23 h 30 et j'ai eu le temps de faire le LRVB d'un autre groupe des Poissons
50* 4 mn en bin 1 hier soir sur cette chaîne de galaxies dans les Poissons



j'ai juste eu le temps de faire la couleur avant la brume
3*12*2 mn en bin 2



ngc 383 serait à 212 millions d'années lumière de mon jardin
il faut quand même partir tôt si on veut y arriver avant la nuit blink.gif



http://www.cbat.eps.harvard.edu/unconf/followups/J01072038+3223598.html

pour en revenir au groupe ngc 507

'ai trouvé sur le site phys.org un montage réalisé à partir de grands observatoires
"Blue shows the X-ray emission as observed by the Chandra satellite; red depicts the radio waves, which mark the activity of the supermassive black hole, as received by the Very Large Array in New Mexico"
du coup je l'ai incorporé dans une anim du célèbre CotonTigeObservatory



une galaxie avec un nœud paps! seyant n'est-il pas? cool.gif

lundi, novembre 9 2015

sous les poissons la vase

Bonjour :)
ce groupe situé (à bisto dé naze) près de M33 se trouve dans les Poissons
les distances entre les membres n'en font pas un groupe classé tant elles sont disparates
le très bon ciel d'hier soir a permis, en 40*4 mn bin1, à l'Atik383 sur T200/1000 de remuer les vieilles vases du fond



avec le nom des rues



vous remarquerez ngc 483, qui fait partie de la classe "œuf au plat"



merci d'être passés :)

dimanche, novembre 8 2015

déjà la neige!

déjà la neige!
je ne m'y attendais pas, avec cet été indien qui n'en finit plus, j'en oubliais que l'hiver s'approche
en même temps, je me doutais que, lors de la prochaine lune le col serait fermé et ce jusqu'à juin prochain
c'était la dernière chance de retourner là-haut prendre un bain d'étoiles
en sortant de Gavarnie, au moment de prendre l'ultime route, j'ai eu un haut-le-cœur: "Col FERME!" merde, ce n'est pas possible! et puis dessous "ouvert jusqu'au parking des Espécières", c'est où??
bon, je n'avais pas fait tous ces km pour faire demi-tour à la moindre anicroche, je tentais le coup! m'attendant à tout moment à trouver la route barrée, je parcourus sans encombre les dix km qui menaient au col
il était à peine 15 h mais je m'installais tranquillement comptant bien sur une bonne sieste pour me remettre de la nuit précédente
de fins voiles d'altitude laissaient passer le bleu

parking.jpg

je n'aurais pas dû monter mon matériel avant la sieste
les curieux voyaient bien que je prenais le soleil sur mon transat mais la curiosité était plus forte: "c'est quoi?", pas moyen de s'esquiver
j'allais anticiper la question d'une jeune femme qui s'approchait par un "c'est un télescope! " bien senti lorsqu'elle me demanda, ignorant totalement mon superbe instrument, "auriez-vous un cachet, j'ai très mal à la tête?", j'en avais
le soleil se couchant, parking se vidait

parking2.jpg

le test du jour était le système anti-buée du secondaire
il n'y a rien de plus pénible que d'être sous un ciel magique et de ne pouvoir en profiter à cause d'une infime pellicule de rosée sur un miroir
il allait faire nuit tôt, des 25° de l'après-midi, il ne devais plus en rester qu'une dizaine
comme d'habitude j'avais oublié la liste des objets à visiter, je me l'étais pourtant soigneusement préparée
il était à peine 19h que je me baladais entre Persée et Cassiopée, de la galaxie NGC 891, long fuseau clair soulignée de sombre en son centre jusqu'aux gros amas ouverts bien lumineux
rien que de très classique, de vieux amis à qui l'on rend obligatoirement visite lorsque l'on passe dans le coin :)
le ciel était complètement dégagé

horizon.jpg

l'anti-buée, en réchauffant le secondaire de quelques degrés faisait son office: le miroir était vierge de tout voile
je papillonnais de M13, déjà bas mais toujours aussi fabuleux jusqu'à la petite bille bleue d'Uranus
vers 21h, l'excellence du ciel était telle qu'elle permettait toutes les audaces
j'entrepris de visiter les petites galaxies de Pégase
de NGC 7814 je ne distinguais que la forme en fuseau sans remarquer le liseré central

ngc7814nb.jpg

je pointais ngc 7448, mais la configuration des étoiles...je me trompais, il s'agissait de ngc 7454

ngc7454.jpg

une petite brise s'est levée, pas désagréable
je parcours de bout en bout la constellation des Poissons, m'attardant longuement sur M74, superbe galaxie spirale qui montre de beaux mouvements gris clairs

m74lnb_web.jpg

la petite brise s'en maintenant changé en vent soutenu, gênant même

voielactee_coldestentes11_2015.jpg

le ciel est magnifique, la lueur de la Voie Lactée éclaire les langues de neige, un Pyrénéiste Espagnol est parti marcher sur le flanc Est, il n'allume sa frontale que très rarement; je vois cette minuscule lueur blanche progresser en pointillé vers le sommet

eclairage.jpg

le vent est violent maintenant, et froid en plus, 2..3°? guère plus
je ne prend plus beaucoup de plaisir malgré ce ciel de diamants
vers trois heures, je range les oculaires, couvre les miroirs et vais me coucher
mais une heure plus tard le sifflement du vent sur la porte coulissante du camion me réveille, j'ai tellement chaud sous la couette...le dobson serrurier n'a pas beaucoup de prise au vent mais la vieille HQ5 qui m'a servi aux photos pourrait tomber...
il est clair que je ne pourrai me rendormir avec cette inquiétude, je m'habille vite fait et sort
cela souffle de partout, tourbillonne sur les pentes voisines, pas moyen de s'abriter
je range tout grossièrement, et vais garer le camion en contrebas contre une paroi verticale
la couette est encore chaude, le vent ne s'engouffre plus dans les joints de portes, le matériel est à l'abri, je peux dormir, il est 5 heures!
je reviendrai l'été prochain :)

vendredi, novembre 6 2015

M 81

ce n'est que le premier jet mais il est prometteur
après avoir bataillé un grand moment avec les paramètres de PHD (jusqu'à m’apercevoir au final que c'était deux câbles emmêlés qui me foutaient le boxon ), j'ai commencé mon M81 de l'année
60*3 mn en bin 1, Atik383 sur T200/1000



bon, ça manque de matière mais c'est pas mal
version à fond les manos:

lundi, novembre 2 2015

Pégasus 1

très bonnes conditions hier soir avant le lever de lune
Pégasus 1, superbe amas de galaxies, est dominé par les 2 supergéantes elliptiques Ngc 7626 et Ngc 7619 qui cannibalisent probablement les autres galaxies environnantes
Atik 383 sur T200/1000
40*4 mn en bin 1



un gros astéroïde, un plus petit, le gros amas, d'autres beaucoup plus lointains (à droite de la grosse étoile >mag 20), beaucoup de matière sur cette image, un vrai bonheur à traiter



merci de votre visite :)

samedi, octobre 31 2015

2015 BT145: la fin du monde est annulée!

ce 31/10/2015 vers 17h, l'astéroïde 2015 BT145, joli caillou de +-500m passera à 500 000 km de la Terre
le puissant télescope du Coton Tige Observatory (hauts plateaux du Sauternais) a pu confirmer les prévisions de trajectoire alors que la caillou passait près de l'arc d'Orion
on entend souvent des "journalistes" nous dire que tout est sous contrôle, bla bla, que le prochain danger est dans au moins 10 ans, bla bla bla, juste que ce charmant projectile qui se déplace à 125 000 kmh n'a été découvert que le 10 octobre dernier par le télescope Pan-StARSS d'Hawaï





comme disait Pierre Dac, "La prévision est difficile surtout lorsqu'elle concerne l'avenir"

- page 1 de 31